• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 9 juin 2017

    Du temps pour soi

    Ce n'est pas la super grande forme en ce moment.

    Mon boulot m'angoisse et ne me procure aucune satisfaction. Ma boss est une connasse et se comporte comme telle. Je pars travailler le matin à reculons et rentre le soir complètement à plat, sans envie de faire quoi que ce soit d'autre que de manger et dormir... 

    Je suis envahi d'émotions négatives, d'angoisses, de non-désirs, de vide. Envahi, c'est le mot exact, au sens psychiatrique du terme.

    Malgré tout, je dois faire face à mille obligations professionnelles et personnelles, dont des projets qui nécessitent impérativement que je leur consacre un minimum de temps si je veux espérer les voir aboutir ou du moins leur donner chance de se concrétiser. Des projets en lesquels je crois, des opportunités de changement.

    Du temps que je n'arrive pas à prendre. 

    Pourtant je ressens le besoin impérieux de prendre du temps pour moi, d'appuyer sur "pause" et de réinvestir mon quotidien ou mon peu de temps libre pour faire des choses que j'aime et qui me font plaisir. De remettre un peu de lumière dans ce brouillard qui, si je n'y prends pas garde, n'ira qu'en s'épaississant au risque de m'y perdre voire de m'y noyer, comme j'ai déjà pu le faire par le passé.

    Cela veut dire, et je le sais, ne pas traiter toutes ces choses urgentes dont je parlais plus haut. Ces chose auxquelles je pense tous les matins en me levant et qui me réveillent parfois la nuit, entre deux rêves étranges. Ces choses qui sont si importantes...

    Mais je crois que prendre soin de soi et savoir prendre du temps pour soi est la première des priorités. Surtout en ce moment.

    C'est en ce sens que j'ai planifié mon weekend. Refaire - chose que je n'ai pas faite depuis des mois voire des années - de la (très belle) musique avec des amis que je n'ai pas revus depuis longtemps. Dîner avec une copine samedi et avec un ami dimanche soir. Faire un peu de sport au milieu de tout cela, aussi, histoire de tirer la chasse sur une quantité astronomique de stress inutilement accumulé. Aller au cinéma, tiens, pourquoi pas... Et tant pis pour les priorités.

    J'essaie de me projeter vers des choses positives, qui me plaisent et qui me feront du bien. Pour mon bien.

    Prendre du temps pour soi.
    Du temps pour moi.

    2 commentaires:

    1. Bon courage. Bien de prendre soin de soi et de savoir quand il faut le faire...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Disons qu'en ce moment cela relève de l'urgence vitale. C'est ça ou les antidépresseurs.

        Supprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !